Comment faire son CAP petite enfance en alternance?

Toute occupation professionnelle avec pour objectif la prise en charge de jeunes enfants, comporte une certaine complexité du fait qu’il faille prendre en compte plusieurs éléments. Et donc, il est primordial de disposer des informations essentielles et vérifiées. Le CAP petite enfance est loin de manquer à cette règle. En effet, celui-ci présente un programme plutôt chargé et à l’intérieur duquel on retrouve des matières comme les techniques d’animation et de soin, les sciences médico-sociales, les techniques sanitaires et sociales, la nutrition-alimentation, ou encore la technologie de produits. Et même jusque-là, d’autres matières générales entrent en jeu.

Il existe de nombreuses manières de passer son CAP petite enfance et parmi elles, nous avons le CAP petite enfance en alternance. De nos jours, c’est une formule à caractère récurrent chez les jeunes, et surtout chez les étudiants. Le procédé consiste en un suivie des cours au sein d’un établissement spécialisé, ceci tout en travaillant dans une entreprise.

Après obtention du diplôme, la nouvelle titulaire du CAP est en mesure d’exercer dans plusieurs milieux à l’instar des garderies, des crèches, centre de vacances, et même à domicile, le sien ou alors celui des parents de l’enfant. Hormis le fait d’encadrer les enfants, elle est également chargée de l’entretien concernant l’environnement où ils vivent. De plus, le diplôme donne la possibilité de continuer ses études, et même de participé aux concours de l’ATSEM.

 

Généralités sur le CAP petite enfance en alternance

CAP petite enfance en alternanceLes cours conduisant au diplôme du CAP petite enfance en alternance se passent dans les centres de formation spécialisés dans l’apprentissage, mais aussi dans les lycées professionnels. D’autre part, si vous comptez vous inscrire dans un établissement, assurez-vous qu’il soit en partenariat direct avec l’entreprise pour laquelle vous travaillez à titre d’employé en CDD. Généralement, l’apprentissage se passe sur une période de 2 ans. Par la suite, ceux qui ont accès au diplôme ont la chance de facilement exercer dans les haltes-garderies, écoles maternelles, crèches, et même centres de vacances.

La formation pour le CAP petite enfance en alternance tient particulièrement en compte les jeunes âgés entre 16 et 25 ans ayant le niveau de troisième. Elle tient aussi en compte les personnes handicapées sans distinction d’âge. Lors de la formation, on retrouve des cours théoriques, mais aussi des cours pratiques en crèche ou en garderie. De cette manière, l’étudiante peut facilement mettre en pratique l’enseignement qu’elle reçoit.

D’autre part, il est possible de participer à cette préparation en seulement un an lorsqu’on est en possession de certains diplômes. Concernant cette option, nous pouvons citer ceux ayant un BEP Carrières Sanitaires et Sociales, ceux ayant un BEPA Services aux personnes, ceux ayant un DEAVS, ceux ayant une CAPA Service en Milieu Rural, et ceux ayant une Mention complémentaire d’Aide à Domicile.

Il est important de spécifier que les adultes avec 3 ans d’expérience en matière de soins des jeunes enfants, peuvent accéder au diplôme partiellement ou entièrement, ceci par le procédé de validation des acquis de l’expérience. Pour cette mesure particulière, ils peuvent obtenir le certificat sans avoir besoin de passer les épreuves.

La formation du CAP petite enfance en alternance peut être effectuée comme un contrat d’apprentissage, ou alors comme un contrat à caractère professionnel. L’étudiante disposant d’un CDD est au même pied d’égalité qu’un salarié, et de ce fait est rémunérée. Son contrat se doit de mentionner la durée avec date de début, les horaires de travail, le diplôme préparé, l’établissement de formation, l’adresse et le salaire.

Pour la formation comme contrat d’apprentissage, l’accord est géré entre l’étudiante, l’employeur, et l’établissement où elle doit se former. Concernant le contrat à caractère professionnel, c’est l’employeur qui est chargé d’obtenir l’accord de l’OPCA compte tenu du fait que l’organisme prend en charge les frais de formation, et que le contrat se conclut entre étudiante et employeur.

salaire CAP petite enfance en alternanceLe salaire concernant le contrat d’apprentissage varie fonction de l’âge et en fonction du niveau de la formation. A cet effet, pour les jeunes âgés entre 18 et 21 ans, il est de 41% du SMIC pour le compte de la première année, de 49% pour le compte de la seconde année, et de 65% pour le compte de la troisième année. Pour les plus de 21 ans, le salaire est de 53% du SMIC pour le compte de la première année, de 61% pour le compte de la seconde année, et de 73% pour celui de la troisième année. Aussi, la durée de la formation est fonction du niveau scolaire et s’établie de la manière suivante : Concernant les élèves ayant le niveau troisième elle est établie sur 2 ans ; et pour ceux possédant un BEP carrières sanitaires et sociales ou un baccalauréat, elle est établie sur un an. Chaque année comportant 600 heures d’études.

En somme, le contrat établi entre la candidate et l’entreprise qui l’emploie, est valide pour une durée précise durant l’apprentissage de cette première. A cet effet, le CDD est associé à la durée de la formation. D’autre part, l’élève est au même pied d’égalité que l’employé d’une entreprise d’accueil. De ce fait, elle est rémunérée selon son âge, et selon l’ancienneté de son contrat. Dans la majeure partie des cas, le rythme dépend toujours de l’employeur. Il y a des cas d’élèves passant 1 jour et demi au sein du centre de formation, et 4 jours au sein de l’entreprise. Dans d’autres cas, le rythme est fixé à 1 semaine au centre de formation et 3 semaines au sein de l’entreprise, ceci chaque mois.

 

Programme et examen

La formation du CAP petite enfance en alternance est similaire à celle du simple CAP petite enfance concernant le programme. Pour les matières de l’enseignement général nous pouvons noter les mathématiques et sciences physique, le français, la prévention-santé-environnement, et l’histoire-géographie. Pour l’enseignement professionnel théorique, nous avons la nutrition-alimentation, la biologie générale et appliquée, la technologie, et les sciences médico-sociales. Et enfin concernant l’enseignement professionnel pratique, on peut noter la formation AFPS, les techniques de services à l’usager, et les techniques sanitaires et sociales.

epreuves CAPLes épreuves sont passées comme un contrôle continu tout au long de la formation. Concernant les unités professionnelles, nous pouvons noter l’accompagnement éducatif de l’enfant qui est passé par oral, et par écrit pour la PSE avec coefficient 5 dont 1 coefficient pour la PSE ; la prise en charge de l’enfant à domicile qui est passée par écrit et en pratique avec coefficient 4 ; et les techniques de services à l’usager qui est passé par écrit et en pratique avec coefficient 4.

Pour les unités générales, nous pouvons noter les mathématiques et sciences physique qui sont passé par écrit avec coefficient 2, le français et l’histoire-géographie qui sont passé par oral et par écrit avec coefficient 3, et l’EPS avec coefficient 1.

Il est important de préciser que tout titulaire d’un autre CAP, ou encore d’un diplôme supérieur, n’a pas a passé les épreuves générales. Aussi, pour cet examen, une moyenne égale ou supérieure à 10/20 est nécessaire pour accéder au diplôme du CAP petite enfance. Dans le cas échéant, la candidate ne aura 5 ans pour passer les épreuves auxquelles elle n’est pas eu une note égale ou supérieure à 10, tout en conservant ses notes positives du premier examen.

 

Les aptitudes des titulaires

Les cours enseignés dans ce CAP ont pour objectifs de façonner des professionnels pour l’accompagnement et l’aide dans tout domaine auprès des jeunes enfants, que ce soit en alimentaire, en développement intellectuel, en vestimentaire, en affection et bien d’autres encore. Après obtention du diplôme, les titulaires sont aptes à aider les petits enfants. De plus, ils sont aussi aptes à offrir l’assistance et les soins nécessaires aux bébés durant leurs activités d’éveil. La formation pour le CAP petite enfance en alternance permet également aux apprenants d’être particulièrement cultivés en ce qui concerne l’hygiène des enfants, l’équipement de ceux-ci, et même les locaux.

De plus, les spécialistes ayant déjà reçu leur diplôme, peuvent aisément donner des conseils aux jeunes mamans et futures jeunes mamans, concernant les soins des jeunes enfants. Toujours après obtention du diplôme, les spécialistes peuvent travailler en milieu collectif aussi bien qu’en milieu familial. Pour ceux souhaitant poursuivre les études, ils peuvent passer des concours à l’instar de ceux de l’ATSEM, celui d’entrée en formation d’auxiliaire de puériculture, et même celui de la formation conduisant à l’obtention du diplôme d’éducateur de jeunes enfants. Tout ceci demande 3 ans d’expérience dans le secteur de la petite enfance.

 

Avantages et inconvénients de la formation

L’avantage principal avec la formation du CAP petite enfance en alternance est que l’on peut percevoir sa rémunération tout en suivant la formation pratique. La période de formation peut également fréquemment déboucher sur un CDI, pour les apprenants ayant fait leurs preuves au sein de l’entreprise.

Les titulaires du diplôme sont de nos jours très sollicités par les organismes privés et publics qui œuvrent dans le secteur des soins et de la garde d’enfants. Parfois les frais trop onéreux de l’apprentissage ne permettent d’accéder à la formation de base. Afin de pallier à ce souci budgétaire, les organismes à caractère agréé prodigue la formation en alternance. A cet effet, les frais de cours sont pris en charge par l’employeur. D’autre part, les apprenants ont droit à un salaire qui correspond au pourcentage du SMIC selon l’âge.

Aussi, en travaillant comme employés en CDD ou encore comme stagiaires, les apprenants peuvent préparer les matières d’enseignement professionnel tout comme ceux de l’enseignement général.

Côté inconvénients, on peut noter le fait que de nombreux employeurs ont une préférence pour le contrat d’apprentissage, car dans ce cas ils reçoivent plus d’aide. Pourtant le contrat à caractère professionnel est plus attrayant pour l’apprenant financièrement parlant. De plus, même étant donné que les 2 contrats sont accessibles, les plus de 25 ans n’ont droit qu’à un contrat à caractère professionnel. Une restriction pouvant faire acte de frein pour toute personne souhaitant se reconvertir.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *